Protection du public

L’Ordre professionnel des sexologues du Québec (OPSQ) a pour mandat de protéger le public qui fait appel aux services professionnels d’un ou d’une sexologue. Il s’agit d’un organisme légalement constitué et régi par le Code des professions du Québec. C’est un Ordre à titre réservé, ce qui signifie que seuls les membres détenant un permis valide et inscrits au Tableau de l’Ordre sont autorisés à porter le titre de sexologue. Certaines activités professionnelles sont aussi réservées aux sexologues.

L’OPSQ, devant assurer la protection du public, s’est doté de mécanismes pour surveiller et contrôler la pratique professionnelle de ses membres. Le Bureau du syndic joue un rôle de première ligne dans le contrôle de l’exercice de la profession par les membres de l’Ordre.

Les sexologues membres de l’OPSQ sont des professionnels.lles qualifiés.ées qui doivent respecter leur Code de déontologie. Or, vous avez des recours si

  • vous avez l’impression qu’un.e sexologue a adopté une conduite inappropriée,
  • vous doutez de la qualité des services reçus,
  • vous avez été victime d’une faute professionnelle,
  • vous croyez qu’il y a eu manquement au Code des professions ou au Code de déontologie de l’OPSQ,
  • vous avez été victime d’un mauvais traitement de la part d’un.e sexologue,
  • vous croyez que les honoraires demandés sont déraisonnables,

De plus, les sexologues se trouvent en conflit d’intérêt lorsqu’ils font passer leurs propres intérêts au détriment de ceux des client.es ou que leur jugement et leur loyauté envers les personnes sont défavorablement affectés. Les sexologues doivent établir un climat de confiance avec leurs client.es et préserver leur indépendance professionnelle.

Règlement sur la procédure de conciliation et d’arbitrage des comptes des sexologues

Règlement sur la tenue des dossiers et des cabinets de consultation des sexologues

image_pdfimage_print
Partager cette pageShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someone